Soutien aux agricultrices entrepreneures en milieu rural dans le Comminges

La Fédération départementale CIVAM31, fondée en 1986 est membre du réseau national CIVAM : Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural, qui sont des groupes d’agriculteurs et de ruraux regroupés en associations d’éducation populaire.

Les associations CIVAM défendent une agriculture économe et autonome, agroécologique, créatrice d’emplois ; une relocalisation de l’économie par la création de filières territoriales, la coopération entre agriculteurs et le lien étroit avec les citoyens et citoyennes ; une alimentation saine et durable accessible au plus grand nombre.

La FD CIVAM31 s’est ainsi fixé pour missions de :
– Fédérer les agriculteurs.trices, citoyen.nes et collectivités pour développer des actions permettant l’accessibilité à une alimentation locale bio et plus saine pour toutes et tous ;
– Maintenir un tissu agricole départemental, riche de sa diversité et porteur d’innovations techniques, sociales et environnementales par le suivi et la valorisation d’actions collectives ;
– Favoriser les interactions fermes – citoyen.nes par l’accueil de publics divers sur les fermes et promouvoir les pratiques d’une agriculture paysanne autonome et neutre de produits chimiques ;
– Accompagner la création d’activités agricoles et rurales à taille humaine ;
– Former les agriculteur.trices à la diversité de leur métier.

En Occitanie, les femmes sont en moyenne moins souvent en activité et plus souvent au chômage que celles au niveau national et que les hommes. Pour les femmes non diplômées le taux d’emploi n’est que de 46,8 %. Bien que celles vivant en milieu rural sont moins souvent au chômage, elles ont des emplois plus précaires, de moindre qualité et à temps partiel, entraînant notamment un risque accru de précarité et de dépendance financière à un conjoint. Aussi, les femmes entrepreneures sont largement sous-représentées et rencontrent des difficultés spécifiques, notamment pour la levée de fonds et pour l’articulation vie privée-vie personnelle. Dans le secteur agricole, les femmes font également face à de nombreuses discriminations y compris l’invisibilité, la non-reconnaissance voire la non-rémunération de leur travail, les stéréotypes, un accès plus difficile aux outils et techniques agricoles.

En Haute-Garonne et plus précisément dans le Comminges, le réseau « Frangines » a été initié dès 2016 afin de soutenir les femmes porteuses de projets en milieu rural, à travers des échanges de pratiques, l’entraide et des actions de développement de leurs compétences. Fin 2021, le réseau des Frangines du Comminges comportait plusieurs dizaines de femmes et les demandes d’entrée dans le réseau sont fréquentes.

Le projet vise à favoriser l’insertion économique des femmes en milieu rural et à œuvrer pour l’égalité professionnelle de façon plus générale, à travers un accompagnement de femmes entrepreneures, porteuses de projets et agricultrices, et la mise en place d’activités de sensibilisation à l’égalité.

Le projet réseau Frangines est porté en pays Comminges en étroite collaboration avec la Maison de l’Avenir Comminges Pyrénées.

Le réseau Frangines est ouvert à toute femme entrepreneure, porteuse de projets en milieu rural ainsi qu’aux agricultrices.

Le projet consiste à consolider les activités déjà menées, mais aussi à en développer de nouvelles, suite à l’arrivée d’une nouvelle coordinatrice en octobre 2021.

Activités renforcées :
– réunions collectives pour construire le sentiment d’appartenance au réseau, de décider ensemble du fonctionnement, des missions, des projets à développer ;
– accompagnement individualisé via mail, téléphone et des rencontres individuelles avec des porteuses de projets ;
– permanences administratives tous les 1ers mardis du mois ;
– organisation de rencontres avec différents acteurs du développement économique du territoire ;
– veille sur l’entrepreneuriat.

Activités nouvelles :
– les « Café Frangines », moments informels pour les Frangines et les personnes qui souhaitent rejoindre le réseau pour échanger sur les projets, rompre l’isolement et se soutenir mutuellement ;
– des ateliers de renforcement des compétences sur des thèmes identifiés en fonction des besoins des participantes (ex. Communication, Gestion et Accélérateur de projets en 2022), organisés dans différents lieux du territoire (tiers-lieux, cafés associatifs, lieux touristiques…) et animés par des intervenants externes ;
– ateliers de bien-être tels que relaxation/sophrologie et autodéfense féministe ;
– actions de plaidoyer autour des besoins des femmes porteuses de projets et entrepreneures en milieu rural (en lien avec la commission genre/femmes du réseau CIVAM) ;
– diffusion d’une lettre d’information bi-hebdomadaire et d’une nouvelle plaquette ;
– organisation d’un événement public annuel avec une ou plusieurs projections du film « Croquante », un documentaire qui porte sur un groupe d’agricultrices organisées en non-mixité, en présence de l’équipe du film.

Enfin, un groupe travaillera à la rédaction d’un guide méthodologique sur l’animation et l’accompagnement de groupes de femmes entrepreneures et porteuses de projets (un guide existe déjà pour les groupes d’agricultrices). Ce travail avait été entamé en 2019 mais avait dû être mis en pause faute de ressources. Il sera fait appel à des prestataires externes pour la mise en page et l’impression du guide.

Le projet a été soutenu par le programme LEADER pour un montant total de 23 772,82 € (soit 40% du montant total du projet) dans le cadre de la fiche-action 2 « Renforcer l’innovation et dynamiser l’attractivité économique » contribuant à l’axe 1 « Contribuer à l’image de marque du Pays Comminges Pyrénées » de la stratégie du GAL.