Projet de recherche et développement pour l’élaboration de l’écomusée Cagire Pyrénées : outils de sauvegarde et de promotion du patrimoine commingeois

L’idée de départ est née de quelques passionnés de la commune d’Estadens de rassembler des objets, témoins de la vie quotidienne, agricole, artisanale, industrielle dans le but de conserver et mettre en valeur ce patrimoine via des expositions et animations. Au fil des années, avec l’appui de la commune, la collection s’est agrandie.

Exposition à Galey

La nécessité d’un accompagnement est vite apparue dans le but de structurer les actions et d’aller plus loin dans la démarche. Une formation ADEPFO (Association pour le DEveloppement des Pyrénées par la FOrmation) a alors été assurée entre 2014 et 2015.

A l’issue de cette phase de formation, le cadre d’un écomusée s’est avéré le plus pertinent aux objectifs recherchés, et l’association de préfiguration de l’écomusée Cagire Pyrénées a été créée.

Un écomusée vise à valoriser le patrimoine matériel (outils, habitat…) et immatériel (savoir-faire, métiers, musique et chants…) d’un territoire et d’une population. Outil interdisciplinaire de conservation et de transmission de la mémoire, la participation de la population est un de ces principes fondateurs.

Deux objectifs principaux guident la démarche : transmettre aux jeunes générations et favoriser le lien social et l’attractivité du territoire par les animations organisées.

Le projet soutenu au titre du programme LEADER est d’une durée de 3 ans (juin 2016 à juin 2019) : 50 000,00 € (soit 47% du montant total du projet) ont été attribués dans le cadre de la fiche-action 1 « Valoriser les ressources patrimoniales et culturelles locales » contribuant à l’axe 1 « Renforcer l’image de marque du Pays Comminges Pyrénées ».

Ces 3 années auront pour but de réunir les conditions qui permettront de décider de la création effective de l’écomusée et de sa gouvernance, de disposer d’un local aménagé sécurisé et pérenne pour la conservation et le traitement des objets de la collection, et enfin de développer les animations (expositions, conférences…).

Menu