Création d’un terrain multisports

La petite commune de Saint-Ignan accueille une école de 34 enfants et un Institut thérapeutique éducatif pédagogique (L’ESSOR) pour autant, elle ne disposait, jusqu’à peu, d’aucun équipement destiné à cette tranche d’âge.

En effet, jusqu’à la réalisation du terrain multisports, les enfants et éducateurs de l’ITEP utilisaient un terrain pour la pratique sportive (basket, football…) sur une plateforme sommairement aménagée et qui demandait à être rénovée. Dans le même temps, la commune de Saint-Ignan ne disposait pas de terrain de sport qui lui soit propre, ni d’un lieu de rencontre convivial ouvert à l’ensemble de la population : scolaires, jeunes, familles, etc.

La volonté de monter un projet bénéfique à l’ensemble des structures éducatives communales (publiques et privées) et à la population locale s’est fait jour, autour d’un partenariat entre l’ESSOR et la commune.
L’ESSOR a cédé le terrain à la commune qui s’est engagée à l’aménager et à le mettre à disposition de l’ensemble de la population communale, ITEP inclus.

C’est ainsi que la commune de Saint-Ignan a prévu la création d’un terrain multisports de type « city-stade ».  Ce projet a pour objectif de fournir un équipement sportif de proximité aux résidents de l’ITEP, aux enfants de l’école de Saint-Ignan y compris l’ALAE, ainsi qu’aux habitants du village et des environs.
Ce terrain multisport permettant la pratique de plusieurs jeux de balles (handball, volley, foot, tennis…) repose sur une partie de la plateforme existante après reprise du revêtement de surface. Il favorise les rencontres, contribue à tisser du lien entre les personnes et les associations et anime tout simplement la vie du village.

Le projet a été soutenu au titre du programme LEADER pour un montant de 24 932,76 € (soit 30,4% du montant total du projet) dans le cadre de la fiche-action 5 « Favoriser le maintien et la création de services et équipements de proximité » contribuant à l’axe « Aménager l’espace rural de façon équilibré » de la stratégie du GAL.

Menu